Médecine et procréation – quelles pratiques et quels enjeux éthiques ?

Le cadre législatif de l'AMP (ou PMA) pourrait évoluer : les citoyens sont invités à en débattre largement

Les Etats généraux de la bioéthique, qui se déroulent actuellement, ont pour objet la révision des lois de bioéthique, afin de déterminer si le cadre législatif doit évoluer et comment.

Les thématiques sur lesquelles la loi peut évoluer, ne sont pas déterminées, elles le seront selon la synthèse de ces états généraux. Mais il est probable que la loi peut et va évoluer sur la problématique de l’assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA).

Faut-il élargir l’accès à l’AMP à des demandes sociétales, ne relevant pas d’une pathologie du couple parental ou d’un risque de maladie chez l’enfant ?

En l’occurrence il s’agirait de permettre l’accès à la PMA à des femmes seules, à des couples de femmes, à accepter la préservation d’ovocytes pour des femmes jeunes.

Comment entendre ces demandes ? Comment réfléchir à ces questions selon nos valeurs religieuses ou philosophiques, selon notre culture, selon nos représentations de la vie bonne ?

Pour engager le débat, Béatrice BIRMELE proposera un état des lieux actuels de la PMA et posera quelques concepts : autonomie du couple mère-enfant, comment entendre la demande (besoin, désir, insertion, remise en question du modèle familial actuel, …)

 

 

Voir le tract